Rapport d’activité 2015-2016

Message du Président

Tous les constructeurs savent que c’est la solidité des fondations qui détermine la faculté d’un ouvrage à tenir debout dans la durée. La pyramide des âges des collaborateurs des entreprises de gros œuvre a donc de quoi nous interpeller. A Genève, dans les 15 prochaines années, plus de 125 personnes par année mériteront de bénéficier de la retraite anticipée.

“La pierre la plus solide d’un édifice est la plus basse de la fondation.”
Khalil Gibran

Depuis plusieurs années, l’IFC forme une petite trentaine de jeunes en formation initiale qui obtiennent chaque année un CFC ou une AFP. Sachant qu’une partie de ces forces vives se réoriente ensuite vers d’autres métiers, on constate l’effort à fournir pour rendre nos métiers plus attractifs aux yeux des jeunes. C’est une des missions de L’IFC qui a besoin pour cela de s’appuyer sur les entreprises afin que ces dernières continuent d’ouvrir un nombre suffisant de place d’apprentissage.

L’autre volet, non moins important, des activités de l’institut est de mettre à disposition des particuliers et des entreprises un panel de formations qualifiantes en cours d’emploi. Du perfectionnement professionnel aux formations visant à réduire les risques liés à nos métiers, le choix est vaste et permet à chacun de trouver la réponse à ses besoins. Ces derniers ne cessant néanmoins de se modifier, l’objectif de notre équipe est de mettre constamment en adéquation l’offre de formation avec les évolutions de notre métier.

Nicolas Maulini 

Message de la Directrice

L’année scolaire 2015-2016 a été riche en évènements :
– réorganisation de certains secteurs
– regroupement de cours
– développement de synergies entre apprenants et entre formateurs etc.

Les aspects de sécurité ont été renforcés, que ce soit pendant les cours interentreprises ou au travers de l’enseignement. C’est ainsi qu’un permis machiniste M1 SO/GO a été introduit pour les apprentis constructeurs de voies de communication (CVC) de 3ème année, dont l’obtention est conditionnée par le succès à l’examen du CFC.

Des travaux conséquents ont eu lieu relativement à la certification Eduqua 2012. Ils ont été couronnés de succès.

En revanche le programme développé avec l’Office Cantonal de l’Emploi (OCE) n’a malheureusement pas eu l’effet escompté, malgré un fastidieux travail de sélection des candidats, de recherche de stages, de soutiens et d’enseignement quasi-personnalisé. Ce programme est pour l’instant suspendu, dans l’attente de développer un partenariat de nature plus pérenne, qui couvrirait les demandeurs d’emplois ainsi que les personnes inscrites à l’Hospice général.

L’exercice 2016-2017 promet d’ores-et-déjà d’être riche en projets de toutes sortes, avec notamment :
– des travaux à la halle de Ternier
– le démarrage de la formation à l’élingage
– la poursuite du développement de synergies en matière d’enseignement
– la modernisation des outils pédagogiques etc.

L’institut de Formation de la Construction est désormais doté d’une structure efficace. Il entend bien, dans les années à venir, être plus que jamais une force de proposition au service de la relève professionnelle, dans le domaine de la construction et du gros-œuvre en particulier.

Hanane Arnaud